NATIXIS : RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2017 ET NEUF MOIS 2017

By , in PR PR World on .
Paris, le 7 novembre 2017
Résultats du 3T17 et 9M17
RÉSULTAT NET en hausse de 29% à 383 M€ au 3T17
et de 31% à 1 151 M€ sur 9M17
Hausse du pnb des mÉtiers coeurs de 10% au 3t17 portÉe par l'ÉpargneÉpargne : Hausse des marges en gestion d'actifs et activitÉ soutenue en assuranceGestion d'actifs : PNB en progression de 18% au 3T17 avec une hausse des marges en Europe et aux Etats-Unis due à un effet mix positif. 3 Md€ de collecte nette au 3T17 dont 5 Md€ sur des produits long terme et 813 Md€ d'actifs sous gestion au 30 septembre 2017 (avec la sortie de 23 Md€ d'encours CNP Assurances sur le trimestre). Renforcement stratégique dans la région Asie-Pacifique avec l'acquisition en Australie d'une participation de 51,9% dans Investors Mutual Ltd.Assurance : CA global en croissance de 31% vs. 3T16 à 2,5 Md€, hors traité de réassurance avec CNP Assurances. Acquisition de 40% de BPCE Assurances auprès de Macif et Maif(1).BGC : accÉlÉration des activitÉs d'investment banking et de m&aGlobal finance & Investment banking : PNB en légère baisse au 3T17 sur un an (-1%) et en progression de 8% au 9M17. Hausse de 13% des revenus d'Investment banking et de M&A au 3T17 (+44% au 9M17 dont +82% pour les activités de M&A).Global markets : PNB en hausse de 17% (hors CVA/DVA) sur 9M17 malgré un ralentissement au 3T17 (-9% sur un an du à un effet de base négatif lié à la volatilité post Brexit en 2016).SFS : CROISSANCE DE 5% DU PNB vs. 3T16Forte dynamique commerciale au sein des Financements spécialisés (PNB +6% sur un an au 3T17).Revenus des activités Paiements en hausse de 4% vs. 3T16. Finalisation de l'acquisition de Dalenys.Forte HAUSSE DE LA RentabilitÉ AU 3T17 et au 9M17(2) PNB des métiers coeurs en hausse de 10% au 3T17 (2,1 Md€) et 12% au 9M17 (6,6 Md€).Amélioration du coefficient d'exploitation de 250pb vs. 9M16 à 68,1%.Nette contraction du coût du risque des métiers coeurs à 14pb au 3T17 et 23pb au 9M17.ROE des métiers coeurs : 13,2% au 3T17 (+90pb/3T16) et 15,1% au 9M17 (+210pb/9M16).ROTE de Natixis à 10,3% au 3T17 (+130pb/3T16) et 12,2% au 9M17 (+230pb/9M16).baisse continue des actifs ponderÉs et Renforcement du ratio cet1111,7 Md€ d'actifs pondérés, en baisse de 3% depuis le début de l'année. Ratio CET1(3) à 11,5% fin septembre 2017 (+20pb vs. fin juin 2017) après prise en compte d'un taux de distribution prévisionnel minimal de 50%.(1) Opération annoncée le 07 septembre 2017 et soumise à l'obtention des autorisations de l'ACPR (2) Hors éléments exceptionnels et hors impact IFRIC21 pour le calcul du coefficient d'exploitation, ROE et ROTE (3) Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – sans mesures transitoires – sauf IDA sur pertes reportables (4) Sous réserve de confirmation de la pré-notification reçue de la BCE.
Le Conseil d'administration a arrêté le 7 novembre 2017 les comptes de Natixis au titre du 3ème trimestre 2017.Pour Natixis, le 3ème trimestre s'est notamment caractérisé par :une hausse de 10% des revenus des métiers coeurs sur un an, à 2 068 M€. Dû notamment à la dynamique positive affichée par Coface, la croissance des revenus de Natixis s'élève à 15% sur un an, à 2 205 M€.Le pôle Épargne affiche une croissance de 17% sur un an de ses revenus, soutenue par des niveaux d'activité solides et une amélioration du mix produits dans la Gestion d'actifs (PNB +18% sur un an à 716 M€) comme dans l'Assurance (PNB +12% sur un an à 174 M€).La Gestion d'actifs enregistre sur le trimestre une collecte nette de 3 Md€ dont 5 Md€ sur des produits long terme à forte valeur ajoutée compensant la décollecte de 2 Md€ sur les produits monétaires. Les encours gérés atteignent 813 Md€ à fin septembre 2017 y compris la sortie de 23Md€ d'encours CNP Assurances sur le trimestre.Dans l'Assurance, le chiffre d'affaires global (hors traité de réassurance avec la CNP) progresse de 31% vs. 3T16 à 2,5 Md€, porté par la bonne dynamique de l'ensemble des segments.Le PNB de la Banque de Grande Clientèle ressort en hausse de 4% sur un an. Hors éléments non récurrents, il  baisse de 5% sur un an à 787 M€. Le 3ème trimestre 2017 est marqué par une moindre activité de la clientèle dans les activités de marchés de capitaux vs. un 3T16 qui avait bénéficié d'une forte volatilité suivant le vote du Brexit fin juin 2016. Les métiers Investment banking et M&A affichent des performances notables avec des revenus en hausse de 13% sur un an.Les Services Financiers Spécialisés enregistrent une hausse de 5% de leur PNB à 341 M€, dont 6% de croissance pour les Financements spécialisés et 3% pour les Services financiers.une baisse du coefficient d'exploitation, hors IFRIC21(1), de 80pb vs. 3T16 à 70%,une contraction du coût du risque des métiers coeurs à 28 M€ vs. 62 M€ au 3T16, découlant d'une baisse significative pour la Banque de Grande Clientèle,une progression de 29% du résultat net pdg à 383 M€,un ROE des métiers coeurs(1) à 13,2% hors impact IFRIC 21,  un ratio CET1(2) de 11,5% au 30 septembre 2017,un ratio de levier(1) de 4,2% à fin septembre 2017.Laurent Mignon, Directeur général de Natixis, a déclaré : «La solidité des résultats du troisième trimestre et les bonnes performances réalisées depuis début 2017 illustrent le succès de notre plan stratégique New Frontier, qui s'achèvera à la fin de l'année. Nous avons atteint notre ambition de devenir, au service exclusif de nos clients, une banque de solutions à forte valeur ajoutée, et peu consommatrice de bilan. Nous avons accentué notre développement international dans la Gestion d'actifs et dans la Banque de Grande Clientèle, créé le pôle unique d'Assurances du Groupe BPCE et de ses deux grands réseaux auprès desquels nous avons continué de développer de nombreuses synergies.Grace au dynamisme et au travail de tous nos collaborateurs que je tiens à remercier, Natixis est maintenant une entreprise reconnue, avec des expertises fortes, une solidité financière et une rentabilité satisfaisante. Ceci constitue une base très solide pour engager en 2018 le prochain plan stratégique qui sera présenté le 20 novembre prochain ».    Voir note méthodologiqueSur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – sans mesures transitoires- sauf IDA sur pertes reportables
1 – Résultats Natixis du 3T17 et 9M171.1          ÉlÉments exceptionnelsdont 9 M€ dans le Hors pôle au 3T17 et 25 M€ au 9M17 (2) Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés1.2          rÉsultats du 3T17Voir page 3Sauf indication contraire, les commentaires qui suivent se rapportent aux résultats hors éléments exceptionnels détaillés en page 3.Le PNB de Natixis ressort à 2 231 M€, en hausse de 6% sur un an.Les métiers coeurs enregistrent un PNB de 2 068 M€ également en croissance de 6% sur un an, incluant les hausses significatives des revenus de la Gestion d'actifs (+18%), de l'Assurance (+12%) et des Financements spécialisés (+6%).
Un an après le lancement du plan stratégique Fit to Win, Coface affiche une nette amélioration de ses activités et son PNB au 3T17 progresse de 35% sur un an, conduisant à une hausse de 25% des revenus du pôle Participations Financières.  
Les charges d'exploitation s'établissent à 1 515 M€ au 3T17, la hausse de 5% sur un an restant inférieure à la croissance des revenus. Il en découle une baisse de 80pb vs. 3T16 du coefficient d'exploitation hors IFRIC 21, à 70%.
Le résultat brut d'exploitation, à 715 M€, progresse de 9% au 3T17 vs. 3T16.Le coût du risque s'établit à 55 M€, en retrait de 20% sur un an malgré une dotation de 22 M€ en provision générale dans le Hors pôles. Exprimé en points de base des encours de crédit (hors établissements de crédit), le coût du risque des métiers coeurs s'établit à 14pb au 3T17 vs. 30pb au 3T16, la baisse marquée sur un an concernant les métiers de la Banque de Grande Clientèle.La charge d'impôt au 3T17 ressort en baisse de 9% sur un an, avec un taux effectif d'impôt à 29%.La hausse de 73% sur un an des intérêts minoritaires résulte de la contribution de Coface en nette hausse et du niveau élevé des commissions de surperformance de certains affiliés européens en Gestion d'actifs.Le résultat net part du groupe retraité de l'impact IFRIC 21 et hors éléments exceptionnels s'élève à 369 M€ au 3T17, en hausse de 17% sur un an. En intégrant les éléments exceptionnels (-28 M€ net d'impôt au 3T17) et l'impact IFRIC 21 (+42 M€ au 3T17), le résultat net part du groupe publié au 3T17 s'établit à 383 M€ en croissance de 29% sur un an.Hors IFRIC 21, le ROTE de Natixis s'établit à 10,3% et le ROE des métiers coeurs à 13,2%, en progression de respectivement 130pb et 90pb par rapport au 3T16.1.3          rÉsultats du 9m17Voir page 3Sauf indication contraire, les commentaires qui suivent se rapportent aux résultats hors éléments exceptionnels détaillés en page 3.Au 9M17, les revenus de Natixis augmentent de 10% sur un an à 7 047 M€. Sur la même période, le PNB des métiers coeurs affiche une progression de 10% à 6 585 M€, intégrant les performances notables de Global markets au 1er semestre et la très bonne dynamique en Gestion d'actifs et Assurances depuis le début de l'année.Le PNB des Participations Financières affiche une légère hausse de 1% sur un an, incluant la finalisation du processus de cession des entités au sein de Corporate Data Solutions au 2T17 et l'amélioration continue des revenus de Coface depuis le début de l'année, résultant des actions engagées dans le cadre du plan stratégique Fit to Win.Les charges d'exploitation s'établissent à 4 842 M€ vs. 4 574 M€ au 9M16.Le coefficient d'exploitation hors IFRIC 21 ressort en baisse de 2,5pp au 9M17 vs. 9M16, à 68,1%.Le résultat brut d'exploitation atteint 2 205 M€, en hausse de 20% sur un an.Le coût du risque de Natixis décroit de 21% par rapport au 9M16 à 193 M€, conduisant à une hausse de 22% du résultat avant impôt sur la même période à 2 056 M€.Le taux effectif d'impôt à 34% au 9M17 est en ligne avec la trajectoire annuelle.Le résultat net part du groupe retraité de l'impact IFRIC 21 et hors éléments exceptionnels s'élève à 1 287 M€ au 9M17, en hausse de 25% sur un an. En intégrant les éléments exceptionnels (-94 M€ net d'impôt au 9M17) et l'impact IFRIC 21 (-42 M€ au 9M17), le résultat net part du groupe publié au 9M17 s'établit à 1 151 M€ en progression de 31% sur un an.Hors IFRIC 21, le ROTE de Natixis s'établit à 12,2% et le ROE des métiers coeurs à 15,1%, en progression de respectivement 230pb et 210pb par rapport au 9M16.2 structure financiÈreAu 30 septembre 2017, le ratio CET1 Bâle 3(1) de Natixis atteint 11,5%.Sur la base d'un ratio CET1 Bâle 3 de 11,3% au 30 juin 2017, les impacts au 3ème trimestre 2017 se décomposent comme suit :effet de mise en réserve du résultat net part du groupe du 3T17 : +34pb,dividende prévu au titre du 3T17 : -16pb,effets RWA, change et autres : +3pbLes fonds propres et actifs pondérés en Bâle 3(1) s'élèvent à respectivement 12,9 Md€ et 111,7 Md€ au 30 septembre 2017.CAPITAUX PROPRES – FONDS PROPRES – ACTIF NET PAR ACTIONLes capitaux propres part du groupe s'élèvent à 19,7 Md€ au 30 septembre 2017, dont 2,1 Md€ de titres hybrides (TSS) inscrits en capitaux propres à la juste valeur (hors plus-value de reclassement).Les fonds propres Core Tier 1 (Bâle 3 – phasé) s'établissent à 12,8 Md€ et les fonds propres Tier 1 (Bâle 3 – phasé) s'élèvent à 14,6 Md€.Les actifs pondérés de Natixis s'élèvent à 111,7 Md€ au 30 septembre 2017, en Bâle 3 – phasé. Ils se décomposent en :risque de crédit : 78,0 Md€risque de contrepartie : 7,2 Md€risque de CVA : 2,2 Md€risque de marché : 10,3 Md€risque opérationnel : 14,0 Md€En Bâle 3 (phasé), au 30 septembre 2017, le ratio CET1 ressort à 11,4%, le ratio Tier 1 s'établit à 13,1% et le ratio global à 15,3%.Au 30 septembre 2017, l'actif net comptable par action ressort à 5,54€ pour un nombre d'actions, hors actions détenues en propre, égal à 3 136 961 140 (le nombre total d'actions est de 3 137 360 238). L'actif net tangible par action (déduction des écarts d'acquisition et des immobilisations incorporelles) s'établit à 4,43€.RATIO DE LEVIER(2) Le ratio de levier s'établit à 4,2% au 30 septembre 2017.RATIO GLOBAL D'ADÉQUATION DES FONDS PROPRESAu 30 septembre 2017, l'excédent en fonds propres du conglomérat financier est estimé à près de 3 Md€.Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – sans mesures transitoires – sauf IDA sur pertes reportablesVoir note méthodologique
 
 
résultats des métiersÉpargne
Données présentées hors éléments exceptionnels(1)
 Voir note méthodologique et hors impact IFRIC 21 pour le calcul du coefficient d'exploitation et du ROE
 
Le 3T17 est marqué pour le pôle Épargne par une hausse significative des revenus de la Gestion d'actifs (PNB +18% sur un an), notamment soutenus par une amélioration des marges en Europe comme aux Etats-Unis, ainsi que du PNB de l'Assurance  (+12% sur un an), porté par un niveau d'activité solide dans les métiers vie et non-vie.Sur un an, le PNB de l'Épargne progresse de 17% au 3T17 et de 12% au 9M17 à respectivement 940 M€ et 2 750 M€.
Les charges d'exploitation augmentent sur les mêmes périodes de 11% et 8%, se traduisant par une baisse du coefficient d'exploitation de 3,1pp au 3T17 et de 2,3pp au 9M17, hors IFRIC 21.
Le résultat brut d'exploitation ressort en progression sur un an, de 29% au 3T17 et 21% au 9M17.Le poste « Gains ou pertes sur autres actifs » inclut notamment au 9M17 le produit lié à la cession réalisée au 1T17 des fonds Caspian (capital investissement).Le ROE après impôt, hors IFRIC 21, s'établit à 15,2% au 3T17, en hausse de 2,3pp par rapport au 3T16. Au 9M17, il augmente d'1,0pp par rapport au 9M16.Le PNB de la Gestion d'actifs atteint 716 M€ au 3T17, progressant de 18% sur un an (+21% à change constant) et intégrant des hausses de 40% des revenus en Europe à 228 M€ et 6% aux Etats-Unis à 393 M€. Les charges restent maitrisées avec une hausse de 13% au 3T17 et 8% au 9M17 par rapport au 3T16 et 9M16.
Le résultat brut d'exploitation s'améliore de 29% au 3T17 et de 21% au 9M17.
Au 3T17, les marges, hors commissions de surperformance, atteignent 30,1pb (+2,2pbs sur un an) et progressent de 1,8pb en Europe à 14,5pb et de 0,9pb aux Etats-Unis à 39,3pb. Au 9M17, les marges atteignent 28.8pb, en hausse de +0.5pb sur un an.Cette progression des marges s'explique par un effet mix positif lié à une collecte nette de 3 Md€ au 3T17, se décomposant en une décollecte de 2 Md€ sur les monétaires et une collecte nette de 5 Md€ sur les produits long terme, enregistrée pour 4 Md€ par les affiliés européens, sur des produits à forte valeur ajoutée : fonds alternatifs, actions et real assets.Au 30 septembre 2017, les actifs sous gestion s'élèvent à 813 Md€. Sur le trimestre, l'effet marché positif (+13 Md€) compense l'impact négatif de l'effet change (-14 Md€). La baisse des actifs sous gestion par rapport au 30 juin découle de la sortie de 23 Md€ d'encours CNP ayant un impact sur les revenus limité à -1,6 M€ en année pleine.Natixis a annoncé le 3 octobre 2017 la prise d'une participation majoritaire (51,9%) dans Investors Mutual Limited (IML) qui devient un nouvel affilié de Natixis Global Asset Management. Avec IML, un gestionnaire d'actifs « actions » reconnu dont les actifs sous gestion s'élèvent à 9,1 milliards de dollars australiens (6,1 Md€), Natixis Global Asset Management réalise sa première acquisition majeure en Australie ; elle lui permet de se déployer sur les marchés des particuliers et de l'épargne retraite australiens. De plus, avec IML, Natixis Global Asset Management renforce sa plateforme de distribution en Australie, après l'ouverture d'un bureau à Sydney en 2015. Cette opération marque une étape importante pour Natixis Global Asset Management dans son ambition d'étoffer sa présence en Australie et dans la région Asie-Pacifique.En Assurance, le chiffre d'affaires global, hors traité de réassurance avec CNP, s'élève à 8,9 Md€ au 9M17, en hausse de 63% sur un an. Il intègre une croissance de 11% sur le segment Prévoyance & ADE et de 8% sur les activités Dommages. En assurance-vie, compte tenu du succès du déploiement de la nouvelle offre produits au sein du réseau Caisse d'Epargne, le chiffre d'affaires a progressé de 84% au 9M17 vs. 9M16.Les supports en unités de comptes représentent 49% de la collecte nette en assurance vie au 9M17 (+15pp sur un an) et 35% de la collecte brute, bien au-dessus de la moyenne de marché à 28% (source : FFA à fin septembre 2017).Les encours gérés s'élèvent à 53 Md€ à fin septembre 2017 et progressent de 15% sur un an.Natixis, a annoncé le 7 septembre 2017 avoir signé un accord(1) portant sur l'acquisition de 40% du capital de BPCE Assurances par Natixis Assurances auprès de Macif (25%) et de Maif (15%). Natixis Assurances sera ainsi, au terme de cette opération, l'unique actionnaire de BPCE Assurances. BPCE Assurances, 3ème bancassureur non-vie(2) français développe les activités d'assurance IARD auprès des clients des Caisses d'Epargne ainsi que l'assurance santé auprès des clients des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires. Opération soumise à l'obtention des autorisations de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (2) Argus de l'assurance – classement des bancassureurs 2016Banque de Grande Clientèle
Données présentées hors éléments exceptionnels (1)
Voir note méthodologique et hors impact IFRIC 21 pour le calcul du coefficient d'exploitation et du ROEAprès une très bonne dynamique affichée au 1S17, le PNB de la Banque de Grande Clientèle ressort en baisse au 3T17 vs. 3T16, impacté par les activités de marché de capitaux, tandis que les métiers Investment banking et M&A poursuivent leur forte progression. Au 9M17, le PNB de la BGC s'établit à 2 803 M€, en hausse de 12% sur un an.La contribution de l'ensemble des plateformes internationales dans les revenus de la BGC passe de 54% au 9M16 à 57% au 9M17, soutenue par la dynamique commerciale de la plateforme Asie-Pacifique, dont les revenus augmentent de 44% sur un an au 9M17.Au 9M17, les charges d'exploitation s'élèvent à 1 614 M€ vs. 1 462 M€ au 9M16 et le coefficient d'exploitation hors IFRIC 21 atteint 57,2%, en baisse d'1,0pp sur un an.Le résultat brut d'exploitation affiche une progression notable de 15% sur un an au 9M17, à 1 189 M€, malgré un 3T17 en retrait.
         
        Le coût du risque continue de décroitre pour s'établir à 16 M€ au 3T17 (-67% vs. 3T16) et 94 M€ au 9M17 (-46% vs. 9M16).
         
        Au 9M17, le résultat avant impôt augmente de 27% sur un an.
Le ROE après impôt, hors IFRIC 21, reste stable à 11.5% au 3T17 vs. 3T16 et progresse de 4,1pp au 9M17 vs. 9M16, attestant notamment de la très bonne maitrise des RWA (-7% sur un an).
Le PNB hors desk CVA/DVA de Global markets augmente de 17% sur un an et s'élève à 1 500 M€ au 9M17, intégrant un ralentissement des activités au 3T17, notamment de FIC-T, dû à un effet de base négatif lié à la volatilité entrainée par le vote du Brexit post juin 2016.FIC-T enregistre un PNB de 259 M€ au 3T17 et de 1 017 M€ au 9M17 (+13% vs. 9M16). Au 9M17, le segment Taux enregistre une hausse de 31% de ses revenus vs. 9M16 porté par la forte dynamique des activités clients. Sur la même période, les segments Securities Financing Group(1) et GSCS délivrent des performances élevées avec des revenus en hausse de respectivement 39% et 10%.Le PNB du métier Actions augmente de 26% sur un an au 9M17 malgré une volatilité moindre au 3T17 conduisant à une baisse de 4% des revenus vs. 3T16.Le PNB de Global finance & Investment banking progresse de 8% au 9M17 par rapport au 9M16 à 1 279 M€ et reste relativement stable au 3T17 vs. 3T16.Les activités d'origination de Global finance dégagent des revenus en hausse de 11% sur un an au 9M17. La production nouvelle sur les financements structurés est restée relativement stable sur la même période, incluant une bonne dynamique des segments GEC et Real Estate Finance ainsi qu'une très bonne performance au 3ème trimestre des activités Aviation, Export & Infrastructure (hausse de 47% de la production nouvelle au 3T17 vs. 3T16).Les revenus générés par les activités Investment banking et M&A progressent de 44% au 9M17 vs. 9M16, dont 82% pour les seules activités de M&A sur la même période.Regroupement des activités de repos et de gestion du collatéral Fixed Income et de la Trésorerie
Services Financiers Spécialisés
Données présentées hors éléments exceptionnels(1)
Voir note méthodologique et hors impact IFRIC 21 pour le calcul du coefficient d'exploitation et du ROEHors plus-value de cession immobilière de CEGC au 2T16Le PNB des Services Financiers Spécialisés affiche une croissance de 5% sur un an au 3T17, incluant sur la même période une hausse des revenus de 6% pour les Financements spécialisés et de 3% pour les Services financiers. Au 9M17, le PNB s'établit à 1 032 M€, en hausse de 2% sur un an.Au 3T17, les revenus progressent de 13% sur un an pour le métier Cautions et Garanties et de 6% pour le Crédit-bail et le Crédit à la consommation. Sur la même période, les activités Epargne salariale et Paiements enregistrent des croissances respectives de 6% et 4% de leur PNB.Les charges d'exploitation des SFS augmentent de 5% sur un an au 3T17. Retraitées des effets périmètres, elles augmentent de 3% et le coefficient d'exploitation hors IFRIC 21 s'établit à 66,2%, en baisse de 80pb sur un an.Le coût du risque s'établit à 13 M€ au 3T17 et 49 M€ au 9M17.Le résultat avant impôt ressort à 101 M€ au 3T17, en hausse de 3% vs. 3T16.Le ROE après impôt, hors IFRIC 21, atteint 14,8% au 9M17 vs. 16,3% au 9M16 hors plus-value de cession d'un immeuble constatée au 2T16 en gains sur autres actifs (31 M€). Au 3T17, le ROE est stable à 14,5%.
Participations Financières        
Données présentées hors éléments exceptionnels (1)
(1) Voir note méthodologiqueLe PNB des Participations Financières croit de 25% au 3T17 vs. 3T16, incluant une nette progression du PNB de Coface attestant des premiers résultats positifs des actions mises en oeuvre dans le cadre du plan Fit to Win. La stratégie de désengagement des entités au sein de Corporate Data Solutions a été finalisée au 2T17 par la cession d'Ellisphère générant 22 M€ en gains sur autres actifs.Le résultat avant impôt s'établit au 9M17 à 57 M€ vs. -7 M€ au 9M16.Au 3T17, le PNB de Coface progresse de 56% vs. 3T16 à périmètre et change constant (+35% en courant) pour atteindre 163 M€. La sinistralité est en nette diminution, notamment en Asie et Amérique du Nord, avec un loss ratio à 46,3% au 3T17 vs. 72,4% au 3T16. Le cost ratio s'établit à 35,4% vs. 36,9% au 3T16 hors activités de gestion des garanties publiques. Au global, le ratio combiné net de réassurance atteint 81,6%.Au 9M17, le PNB de Coface à périmètre et change constant s'élève à 439 M€ et progresse de 19% (+7% en courant) sur un an. Hors activités de gestion des garanties publiques cédées au 1er janvier 2017, le ratio combiné net de réassurance ressortirait en baisse de 10pp vs. 9M16 (99.8%) à 89.8%. Le loss ratio est en baisse de 10,2pp vs. 9M16 à 54,4% conduisant à un objectif pour l'année 2017 inférieur à 54% (vs. 58% précédemment). Les économies de coûts s'élèvent à 12 M€ au 9M17, en avance sur le plan.Coface confirme les objectifs du plan stratégique : 30 M€ d'économies de coût en 2018 et ratio combiné à 83% à travers le cycle.
AnnexesPrécisions méthodologiques :Les résultats au 30/09/2017 ont été examinés par le conseil d'administration du 07/11/2017.
Les éléments financiers au 30/09/2017 sont présentés conformément aux normes IAS/IFRS et interprétations IFRIC telles qu'adoptées dans l'Union européenne et applicables à cette date.
Les comptes 2016 sont présentés pro forma des nouvelles organisations intra-pôle :Banque de Grande Clientèle : les séries trimestrielles du 1er semestre 2016 ont été mises à jour de la nouvelle organisation annoncée le 15 mars 2016. Elle tient principalement compte de la création de la ligne métier Global finance & Investment banking qui rassemble toutes les activités de Financements (structurés & vanilles) ainsi que le M&A, Equity Capital Markets et Debt Capital Markets.Services Financiers Spécialisés : au sein des Services financiers, transfert de l'activité Intertitres du métier Ingénierie sociale vers le métier Paiements. Ingénierie Sociale devient Épargne Salariale. Les séries ont été recalculées en conséquence de cette nouvelle organisation.Présentation des comptes 2017 : conformément à loi française de séparation bancaire, les activités trésorerie court terme gérées par le département Trésorerie & gestion du collatéral précédemment rattachées à FICT(BGC) ont été transférées le          1er avril 2017 à la Direction financière. Pour assurer la comparabilité des comptes, la BGC fait référence dans ce communiqué de presse à BGC y compris Trésorerie & collatéral management.Performances des métiers mesurées en Bâle 3 :Les performances des métiers de Natixis sont présentées dans un cadre réglementaire Bâle 3. Les actifs pondérés Bâle 3 sont appréciés sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013 (y compris traitement en compromis danois pour les entités éligibles).Le ROTE de Natixis est calculé en considérant au numérateur le résultat net part du groupe duquel sont déduits les coupons sur les TSS nets d'impôt. Les capitaux propres retenus sont les capitaux propres part du groupe moyens en IFRS, après distribution des dividendes, dont sont exclus les dettes hybrides moyennes, les immobilisations incorporelles moyennes et les écarts d'acquisition moyens.ROE de Natixis : le résultat pris en compte est le résultat net part du groupe duquel sont déduits les coupons sur les TSS nets d'impôt. Les capitaux propres retenus sont les capitaux propres part du groupe moyens en IFRS, après distribution des dividendes, dont sont exclus les dettes hybrides moyennes et en neutralisant les gains et pertes latents ou différés enregistrés en capitaux propres.Le ROE des pôles métiers est calculé sur la base des fonds propres normatifs auxquels sont ajoutés les écarts d'acquisition et les immobilisations incorporelles relatives au pôle. L'allocation de capital aux métiers de Natixis s'effectue sur la base de 10% de leurs actifs pondérés moyens en Bâle 3. Les métiers bénéficient de la rémunération des fonds propres normatifs qui leurs sont alloués. Par convention, le taux de rémunération des fonds propres normatifs est maintenu à 3%.Actif net comptable : calculé en considérant les capitaux propres part du Groupe, retraité des hybrides et de la          plus-value liée au reclassement des hybrides en capitaux propres. L'actif net comptable tangible est corrigé des écarts d'acquisition des mises en équivalence, des écarts d'acquisitions retraités et des immobilisations incorporelles retraités ci-après :
Réévaluation de la dette senior propre : composante « risque de crédit émetteur » valorisée à partir d'une méthode approchée d'actualisation des cash flows futurs, contrat par contrat, utilisant des paramètres tels que courbe des taux de swaps et spread de réévaluation (basé sur la courbe reoffer BPCE). Adoption de la norme IFRS 9 le 22 novembre 2016 autorisant l'application anticipée des dispositions relatives au risque de crédit propre dès l'exercice clos le 31/12/2016. Tous les impacts depuis le début de l'exercice 2016 sont constatés en capitaux propres, même ceux qui avaient impacté le compte de résultat lors des comptes intermédiaires de mars, juin et septembre 2016.Ratio de levier : le calcul s'effectue selon les règles de l'acte délégué, sans mesures transitoires sauf pour les IDA sur pertes reportables, avec hypothèse de renouvellement des émissions subordonnées non éligibles en Bâle 3 par des instruments éligibles. Les opérations de financement sur titres traitées avec des chambres de compensation sont compensées en application des principes posés par IAS32, sans prise en compte des critères de maturité et devises. Ratio présenté après annulation des opérations avec les affiliés, en attente d'autorisation de la BCE.Eléments exceptionnels : les données et commentaires de cette présentation sont basés sur les comptes de résultats de Natixis et de ses métiers retraités des éléments comptables exceptionnels détaillés en page 3 de ce communiqué de presse. Les comptes de résultats de Natixis et de ses métiers incluant ces éléments sont en annexes de ce communiqué de presse.Retraitement de l'impact IFRIC 21 : le coefficient d'exploitation et le ROE hors impact IFRIC 21 se calculent en prenant en compte pour le 9M17, les trois-quarts du montant des taxes et cotisations annuelles soumises à cette nouvelle norme de comptabilisation. Capacité bénéficiaire : résultat net part du groupe retraité des éléments exceptionnels et de l'impact IFRIC 21.Charges : somme des charges générales d'exploitation et des dotations aux amortissements et aux provisions pour dépréciations des immobilisations incorporelles et corporellesComptes de résultat 3T17 : passage des données hors éléments exceptionnels aux données publiéesComptes de résultat 9M17 : passage des données hors éléments exceptionnels aux données publiées(1) Contribution Sociale de Solidarité des SociétésNatixis – ConsolidéNatixis – Contribution par pôle au 3T17Impacts IFRIC 21 par pôle-14 M€ sur les charges récurrentes et -14 M€ liés à la C3S non récurrente dans l'Assurance4,7 M€ sur les charges récurrentes et  4,7 M€ liés à la C3S non récurrente dans l'Assurance
ÉpargneMéthodologie d'allocation normative de capital sur la base de 10% des actifs pondérés moyens-y compris goodwill et immobilisations incorporellesBanque de Grande ClientèleMéthodologie d'allocation normative de capital sur la base de 10% des actifs pondérés moyens-y compris goodwill et immobilisations incorporellesServices Financiers SpécialisésMéthodologie d'allocation normative de capital sur la base de 10% des actifs pondérés moyens-y compris goodwill et immobilisations incorporellesParticipations FinancièresHors PôlesCapital réglementaire au 3T17 et structure financière – Bâle 3


Ratio de levier
Selon les règles de l'Acte délégué publié par la Commission Européenne le 10 octobre 2014, après l'annulation des opérations avec les affiliés, en attente d'autorisation de la BCE.
 (1) Sans phase-in sauf IDA sur pertes reportables – avec hypothèse de remplacement des émissions subordonnées devenues non éligibles (2) Opérations de financement sur titres traitées avec des chambres de compensation compensées en application des principes posés par la norme IAS32, sans prise en compte des critères de maturité et devises
Répartition des fonds propres normatifs et RWA à fin septembre 2017 – en Bâle 3Actif net comptable au 30 septembre 2017(1) Voir note méthodologique (3) Actif net comptable tangible = actif net comptable – écarts d'acquisition – immobilisations incorporelles (3) Calculé sur la base de 3 136 961 140 actions fin de périodeBénéfice par action au 9M17Résultat net attribuable aux actionnairesROTE de NatixisROE de NatixisDistribution sur la base de 50% du résultat net attribuable aux actionnairesBILAN COMPTABLE

Encours douteux (yc établissements de crédit)AvertissementCe communiqué peut comporter des objectifs et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de Natixis. Par nature, ces objectifs reposent sur des hypothèses, des considérations relatives à des projets, des objectifs et des attentes en lien avec des événements, des opérations, des produits et des services futurs et non certains et sur des suppositions en termes de performances et de synergies futures.Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces objectifs qui sont soumis à des risques inhérents, des incertitudes et des hypothèses relatives à Natixis, ses filiales et ses investissements, au développement des activités de Natixis et de ses filiales, aux tendances du secteur, aux futurs investissements et acquisitions, à l'évolution de la conjoncture économique, ou à celle relative aux principaux marchés locaux de Natixis, à la concurrence et à la réglementation. La réalisation de ces événements est incertaine, leur issue pourrait se révéler différente de celle envisagée aujourd'hui, ce qui est susceptible d'affecter significativement les résultats attendus. Les résultats réels pourraient différer significativement de ceux qui sont impliqués dans les objectifs.Les informations contenues dans ce communiqué, dans la mesure où elles sont relatives à d'autres parties que Natixis, ou sont issues de sources externes, n'ont pas fait l'objet de vérifications indépendantes et aucune déclaration ni aucun engagement ne sont donnés à leur égard, et aucune certitude ne doit être accordée sur l'exactitude, la sincérité, la précision et l'exhaustivité des informations ou opinions contenues dans ce communiqué. Ni Natixis ni ses représentants ne peuvent voir leur responsabilité engagée pour une quelconque négligence ou pour tout préjudice pouvant résulter de l'utilisation de ce communiqué ou de son contenu ou de tout ce qui leur est relatif ou de tout document ou information auxquels il pourrait faire référence.Les données présentes dans ce communiqué ne se sont pas auditées.L'information financière de NATIXIS pour le troisième trimestre de l'année 2017 est constituée du présent communiqué de presse et de la présentation attachée, disponible sur le site Internet www.natixis.com dans l'espace “Investisseurs & actionnaires”.La conférence de présentation des résultats du mercredi 8 novembre 2017 à 9h00 sera retransmise en direct sur le site Internet www.natixis.com (rubrique Investisseurs & actionnaires).Contacts :    www.natixis.comAttachments:http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/7bc45e26-9173-4722-91ca-bd01290d1975
The following two tabs change content below.
Sarah Thompson

Sarah Thompson

Sarah is a financial reporter, focusing on technology, national security, and policing. Before joining Daily Telescope she worked as a staff writer at Fast Company and spent two years as a foreign correspondent in Turkey. Her work has been published in Al Jazeera America, The Nation, Vice News, Motherboard, and many other outlets.
%d bloggers like this: